Silence

« Père était un taiseux, comme on dirait plus tard de ces gens-là (…) C’était ainsi qu’on se comprenait le mieux, avant que les mots s’emmêlent. Noelie avait grandi dans ce silence, et elle l’avait appris. »

Looping,  Alexia Stresi, Stock

Merveilleux premier roman. Récit sensible d’une grand-mère née pauvre dans la campagne italienne, grandie par les sables du désert de libyen, les vols de nuit dans l avion de son mari militaire… etc etc.  Écrit dans une langue sensible et poétique, rythmée comme un poème, tranchante et juste. Chapeau l’auteur !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s